3 Comments

  • Estelle

    Nous, on habite dans une ferme qui existait déjà, et on fait donc dormis nos voitures sous des abris déjà existants, donc c’est pas nous qui avons construit, mais quand même, un toit et des murs pour la voiture, ça évite dé dégivrer l’hiver (et de devoir se lever encore plus tôt), et ça me permet de garer la voiture au frais relatif l’été, donc de ne pas faire réparer sa clim. 😀

    Bon, en revanche, on laisse la verdure ré-envahir progressivement l’immense cour gravillonnée, donc c’est toujours ça de pris. 😉

  • Mélaka

    Mais tellement, je vous comprends !! Y a rien de tel que de laisser pousser les trucs qui ont envie de pousser et de laisser bzzzter, cuicuiter et autre verbe qui n’existe absolument pas, tout ce qui vit. On a quelques voisins dingues de tonte autour de chez nous, déjà, ça m’énerve. Alors un jardin minéral avec un cube au milieu et des essences d’arbre même pas adaptées au coin, pfffff…. Y a rien de mieux qu’un jardin-prairie avec des tas de fleurs et des herbes hautes qui ondulent au vent…. Pis de la boue, l’hiver, c’est bien la boue aussi, on peut même faire des poteries avec ! Les néo-campagnards moderne ne vivent pas à la campagne, ils vivent dans une bulle pavillonnaire de banlieue avec de la campagne autour.

  • cuillère

    Moi je comprends, dans le sud on a les même, pelouse, piscine, haies de laurier-roses etc dans son lotissement ma mère est la seule à pas en avoir creuser une. La seule à avoir planté un figuier, un jujubier, des oliviers et de la vigne. Mais elle fait aussi partie des rares natifs de la région. Est-ce qu’on peut blâmer des gens qui ne sont pas du coin et qui sont incroyablement mal conseillés par des commerçants & artisans locaux ?
    On est en droit de juger la culture de la résidence secondaire, mais si c’est une habitation principale, les voitures sont obligatoires pour le travail, vu que le télétravail c’est la fin des petits chefs il n’est pas prêt de devenir la norme.
    Tout le monde ne veut pas vivre comme vous et nombreux‧ses sont celleux qui voudraient mais ne peuvent pas. Tout cela se combine pour en arriver à cette situation.
    Par contre, pas dire bonjour aux voisins, là j’avoue, c’est des cons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *